désordinaire

La compagnie désordinaire pratique le clown, le théâtre gestuel et la musique. Elle aime la légèreté, le décalage et la catastrophe !

La compagnie désordinaire pratique le clown, le théâtre gestuel. Elle aime la légèreté, le décalage et la catastrophe.

Née en 2014, elle se joue des absurdités, des failles et des travers de l’être humain, toujours à travers le corps, le rythme et le rire.

Les cinq membres de la compagnie aiment laisser celui-ci surgir là où on ne l’attend pas. Franc, grinçant ou troublant, mais toujours là, prêt à bondir, le rire traverse les situations et le jeu, les tableaux et les objets. Qu’il soit cruel ou absurde, il est leur instrument de travail.

La compagnie est d’abord créée autour du solo burlesque de Carole Fages Idiote (lauréat des Plateaux du Groupe Geste(s), en décembre 2013). 

Le deuxième spectacle de la compagnie est alors créé en novembre 2016, cette fois-ci création collective, Comment te dire, 5 personnes, 2 batteries, co-écrit et co-mis en scène avec Alexandre Pavlata (Cie N°8). Un quintet qui questionne l'engagement et la parole collective sur fond de dérision burlesque.

En 2020, Grosse niaque sera créé, solo de Maïa Berling, co-écrit et co-mis en scène avec Jean Luc Vincent et Carole Fages et qui raconte la trajectoire désespérée d’une jeune femme très motivée.

Parallèlement à ses créations, la compagnie met en place des laboratoires désordinaires, dans lesquels elle invite d’autres artistes à expérimenter collectivement des visions artistiques, envies, recherches.

A présent, la compagnie poursuit son élan, défend les projets existants, et ceux à venir.

Résolument implantée en Île-de-France avec quelques partenaires fidèles comme Le Samovar à Bagnolet, le Service culturel de Morsang-sur-Orge ou encore le Silo de Méréville, la compagnie confirme des points d’accroche avec des lieux proches du clown, du cirque et tournés vers de nouvelles formes d’écritures plurielles.

http://www.desordinaire.com/

Facebook : compagniedesordinaire